Les vols habités dans l'Espace (101 à 125)

Publié le par jijiaile


101° -> 5 au 13 octobre 84. STS 13/41G. McBride, Scully-Power, Ride (femme, 2° vol), Crippen (4° vol, commandant), Sullivan (femme), Garneau (Canadien), Leestma. 8 j 5 h 23 mn. 6° vol de la navette Challenger. 1er vaisseau avec 7 occupants. Passager : Scully-Power, océanographe. Mise en orbite du satellite Erbs destiné à l’étude des relations Terre-Soleil. Depuis l'étage supérieur du cockpit, les astronautes dirigent les instruments d'Osta-3 qui se trouve dans la soute. Il se compose d’une grande caméra et du radar Sirb-b pour l’inventaire des ressources terrestres, l’étude des océans et l’observation géologique. Sortie (3 h 29) de Leestma et Sullivan (1ère américaine à la réaliser) qui effectuent l’expérience Ors de transfert de carburant d’un réservoir à l’autre.



102° ->
8 au 16 novembre 84. STS 14/51A. Gardner (2° vol), Walker d.,Fisher (femme), Hauck (2° vol, commandant), Allen (2° vol). 7 j 23 h 45 mn. 2° vol de la navette Discovery. Mise en orbite des satellites de télécommunications Anik d2 (Canada) et Leasat 1 (marine Usa). Deux sorties (12 h 10) du fauteuil volant piloté par Allen et Gardner. A l’aide du harpon fixé sur l’appareil, ils récupèrent les satellites de télécommunications Palapa b2 et Westar 6 d'une longueur respective de 1,5 m et de 2,8 m. Placés sur une mauvaise orbite par les étage-fusées Pam au cours de la mission Sts 10, ils sont ramenés sur Terre pour une remise en état. Expérience Dmos de production de gros cristaux pour l’opto-électronique.



103° -> 24 au 27 janvier 85. STS 15/51C. Payton, Shriver, Mattingly (3° vol, commandant), Buchli, Onizuka. 3 j 1 h 33 mn. 3° vol de la navette Discovery. Passager : Payton, militaire. Mise en orbite du satellite Magnum d'interception des communications militaires et de la télémesure des missiles. Expérience Arc sur le sang de malades pour mieux séparer ses composants avec pour objectif de prévenir des maladies.





104° -> 12 au 19 avril 85. STS 16/51D. Bobko (2° vol, commandant), Griggs, Williams, Walker (2° vol), Seddon (femme), Garn, Hoffman. 6 j 23 h 55 mn. 4° vol de la navette Discovery. Passagers : Garn, sénateur et Walker, l’industriel qui utilise pour la deuxième fois l’appareil Cfes à usage pharmaceutique. Mise en orbite des satellites de télécommunications Anik c1 (Canada) et Leasat 3 (marine Usa) qui tombe en panne électrique. Sortie (3 h 06) de Griggs et de Hoffman. Ils attachent une tapette bricolée à l’extrémité du bras robotique Rms dirigé par Seddon qui manipule un interrupteur du satellite, sans succès. Expérience Ppe pour mieux séparer notamment des cellules de l'os de la moëlle afin de traiter le cancer. 



105° ->
29 avril au 6 mai 85. STS 17/51B. Lind, Overmyer (2° vol, commandant), Wang,Thagard (2° vol), Thornton (2° vol), Gregory, Van den Berg. 7 j 8 mn. 7° vol de la navette Challenger. Passagers : Van den Berg, expert en métallurgie et Wang, physicien des fluides. Dans la soute se trouve le laboratoire Spacelab 3 de fabrication européenne : observation de la Terre, astrophysique, sciences de la vie, recherche technologique, élaboration de matériaux, mécanique des fluides et physique de l’atmosphère. Expériences Pcg de cristallisation de protéines sous forme de gros cristaux pour mieux découvrir leur structure et créer ainsi des molécules entrant dans la composition de médicaments.



106° ->
13 juin 85. SOYOUZ T13. Djanibekov (5° vol, commandant) : 112 j 3 h 12 mn jusqu’au 26 septembre 85, Savinykh (2° vol ) : 168 j 3 h 51 mn jusqu’au 21 novembre 85. Occupation de Saliout 7. Sauvetage de la station devenue inopérante. Les cosmonautes pénètrent dans l’habitacle sans lumière, chargé en gaz carbonique, imprégné d’une odeur de moisi, avec une température de - 10°C. Ils rétablissent le contact radio et le contrôle d’attitude, réparent les circuits électriques et réalignent les panneaux solaires, dégèlent les canalisations et rechargent les batteries, réactivent le système de support-vie. Puis, ils réalisent l'autre programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Accueil de l’équipage de Soyouz T14.



107° -> 17 au 24 juin 85. STS 18/51G. Lucid (femme), Brandenstein (2° vol, commandant), Nagel, Fabian (2° vol), Al-Saud (Arabe saoudien), Creighton, Patrick Baudry (2° mission d'un Français dont la 1ère sur un vaisseau américain). 7 j 1 h 38 mn. 5° vol de la navette Discovery. Passager : Al-Saud, expert en information. Mise en orbite des satellites de télécommunications Morelos 1 (Mexique), Arabsat 1b (Arabie Saoudite), Telstar 3d (Usa). Lancement et récupération (après 2 j) de la plateforme Spartan d’astronomie. Expérience Adsf : un four pour la fabrication de semi-conducteurs. Patrick effectue l'expérience "Ecographie et doppler" pour étudier le système cardiovasculaire et l'expérience "Equilibre et vertige" pour enregistrer l'activité musculaire et les mouvements des yeux.



108° ->
29 juillet au 6 août 85. STS 19/51F. England, Henize, Musgrave (2° vol), Fullerton (2° vol, commandant), Acton, Bridges, Bartoe. 7 j 22 h 45 mn. 8° vol de la navette Challenger. Passagers : Acton et Bartoe, astronomes. A 58 ans, Henize est le plus âgé des astronautes. Six minutes après le décollage, un des trois moteurs principaux s’arrête, puis à nouveau un autre capteur détecte une élévation anormale de la température sur un second moteur. Fullerton débranche ce senseur capricieux et la navette se place sur une orbite plus basse que prévue. Dans la soute de la navette se trouve Spacelab 2 constitué d'un train de palettes porteuses d’instruments d’astronomie, de physique solaire, d’astrophysique et de physique des plasmas. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg. Expérience Pvtos de fabrication de matériaux pour les super-aimants, les ordinateurs, l’opto-électronique, les films ultra-mince de magnétoscopes de poche.



109° -> 27 août au 3 septembre 85. STS 20/51I. Van Hoften (2° vol), Engle (2° vol, commandant), Lounge, Fisher, Covey. 7 j 2 h 18 mn. 6° vol de la navette Discovery. Mise en orbite des satellites de télécommunications Asc-1 (Usa), Aussat-1 (Australie), Leasat 4 (Marine Usa). Deux sorties (11 h 27) de Van Hoften et de Fisher pour réparer Leasat 3 lancé lors de la mission STS 16. Van Hoften, debout sur le bras Rms, stoppe avec ses mains la rotation du satellite de 6 m de long et de 4 m de diamètre. Fisher fixe sur ses parois des poignées afin de le descendre dans la soute. Les deux astronautes remplacent le boîtier électrique défaillant par un dispositif de télécommande, puis ils remettent en rotation Leasat avant de le lâcher sur orbite.



110° -> 17 septembre 85. SOYOUZ T14. Volkov a. et Vasyutin (commandant) : 64 j 21 h 52 mn jusqu‘au 21 novembre 85, Grechko (3° vol) : 8 j 21 h 13 mn jusqu’au 26 septembre 85. Séjour dans la station Saliout 7 déjà occupée par Savinykh et Djanibekov. Ce dernier revient dans Soyouz T13 avec Grechko. 1ère relève partielle d’un équipage. Vasyutin, Savinykh et Volkov réalisent leur programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Ils dirigent aussi la navigation d’un brise-glace parti dégager un cargo en perdition dans les glaces de l’Antarctique. En novembre, leur mission est écourtée, car le commandant de bord Vasyutin est malade.



111° -> 3 au 7 octobre 85. STS 21/51J. Stewart (2° vol), Hilmers, Bobko (3° vol, commandant), Pailes, Grabe. 4 j 1 h 45 mn. 1er vol de la navette Atlantis. Passager : Pailes, militaire. Mise en orbite des satellites de télécommunications militaires Dscs IIII-2 et Dscs III-3.







112° -> 30 octobre au 6 novembre 85. STS 22/61A. Furrer (Allemand de l’ouest), Nagel (2° vol), Dunbar (femme), Bluford (2° vol), Messerschmid (Allemand de l’ouest), Buchli (2° vol), Ockels (Hollandais), Hartsfield (3° vol, commandant). 7 j 44 mn. 9° vol de la navette Challenger. Furrer, Messerschmid et Ockels sont des spationautes européens. 1er vaisseau avec 8 occupants. Dans la soute se trouve le laboratoire Spacelab D-1 : réalisation de 89 expériences sur les science des matériaux, les sciences de la vie, la biologie, la technologie, les communications, la navigation, avec une majorité d’expériences allemandes (52) et 12 françaises. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg.



113° ->
26 novembre au 3 décembre 85. STS 23/61B. Walker (3° vol), O’Connor, Ross, Cleave (femme), Spring, Shaw (2° vol, commandant), Neri Vela (Mexicain). 6 j 21 h 4 mn. 2° vol de la navette Atlantis. Passagers : Neri Vela, expert en communication et Walker, l'industriel qui utilise pour la troisième fois l’appareil Cfes à usage pharmaceutique. Il produit de l’erythropoïetine, un enzyme du rein qui stimule la fabrication de globules rouges dans l’organisme des personnes souffrant d’anémie. Mise en orbite des satellites de télécommunications Morelos 2 (Mexique), Aussat-2 (Australie), Satcom-k2 (Usa). 2 sorties de Spring et Ross (11 h 10) pour le montage et le démontage de la tour métallique Access de 14 m formée de 93 tubes et la pyramide métallique Ease de 3,5 m de côté. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg et métallurgiques Dmos.



114° -> 12 au 18 janvier 86. STS 24/61C. Cenker, Bolden, Nelson b., Hawley (2° vol), Nelson (2° vol), Gibson r. (2° vol, commandant), Chang-Diaz. 6 j 2 h 4 mn. 7° vol de la navette Columbia. Passagers : Cenker, industriel et Nelson b., député. Mise en orbite du satellite de télécommunications Satcom-k1 (Usa). Fabrication de matériaux avec l’appareil Msl-2. Observation de l'Espace et de la Terre en infrarouge avec l’équipement Ir-ie. Suivi de la comète de Halley. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg.
[Le 28 janvier 86, lors de la 25° mission STS 51L, une flamme latérale sortant de la fusée à poudre droite provoque l'explosion du réservoir extérieur qui désintègre la navette Challenger à 14 km d’altitude après 73 secondes de vol, tuant Scobee, Smith, Onizuka, McNair, Jarvis, Resnik (femme), McAuliffe (institutrice)].



115° -> 13 mars au 16 juillet 86. SOYOUZ T15. Kizim (3° vol, commandant), Solovyov v. (2° vol). 125 j. 1ère occupation de la nouvelle station Mir (module de base
de 20,4 tonnes et de 13,1 m de long, équipé de 5 ports d’amarrage à l’avant et d’1 à l’arrière pour accueillir des modules de station, des Soyouz et des cargo Progress). Télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Après un premier séjour de 52 jours dans Mir, les cosmonautes quittent la station à bord du Soyouz et rejoignent une dernière fois Saliout 7 pour 51 jours. Ils effectuent 2 sorties de 8 h 05 (montage et démontage d’une structure de 12 m, soudage, installation d'équipements). Ils retournent ensuite dans Mir pour 21 jours. 1ère occupation de 2 stations au cours d’un même vol. De retour, Kizim totalise près de 375 jours en 3 vols (record).



116° -> 5 février 87. SOYOUZ TM2. Laveikin : 174 j 3 h 25 mn jusqu'au 30 juillet 87, Romanenko (3° vol, commandant) : 326 j 11 h 37 mn jusqu’au 29 décembre 87. Séjour à bord de la station Mir. Amarrage à la 2° tentative du module d’astrophysique Kvant 1 de 6,3 m et de 11 tonnes (sans son remorqueur détaché). Lors de la 1ère, il passe à côté de la station. La masse de Mir est ainsi portée à 31,4 tonnes. Télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Trois sorties de 8 h 48 (enlèvement d’un sac de déchets dans le cône où s’est mal accroché Kvant, installation d’un générateur solaire et d’équipements). Accueil de l’équipage de Soyouz TM3.



117° -> 22 juillet 87. SOYOUZ TM3. Faris (Syrien) et Viktorenko (commandant) : 7 j 23 h 4 mn jusqu’au 30 juillet 87, Aleksandrov (2° vol) : 160 j 7 h 16 mn jusqu’au 29 décembre 87. Séjour dans la station Mir déjà occupée par Romanenko et Laveikin. Faris fabrique des matériaux, recherche des dépôts miniers, purifie l’interféron anti-cancer et effectue des préparations anti-grippales. Laveikin revient prématurément sur Terre avec Viktorenko et Faris dans Soyouz TM2, car il souffre d’irrégularités cardiaques. Romanenko et Aleksandrov réalisent leur programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Accueil de l’équipage de Soyouz TM4.



118° -> 21 décembre 87. SOYOUZ TM4. Titov v. (2° vol, commandant) : 365 j 22 h 38 mn (record) jusqu’au 21 décembre 88, Levchenko : 7 j 21 58 mn jusqu’au 29 décembre 87, Manarov : 365 j 22 h 38 mn (record) jusqu’au 21 décembre 88. Séjour dans la station Mir déjà occupée par Romanenko et Aleksandrov qui reviennent avec Levchenko dans Soyouz TM3. Romanenko totalise 326 j en une seule mission (record) et 431 jours en trois vols (record). Titov et Manarov effectuent leur programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Trois sorties de 13 h 47 (installation d’un panneau solaire, inspection, réparation d'un télescope). Accueil de l’équipage de Soyouz TM5.



119° -> 7 au 17 juin 88. SOYOUZ TM5. Savinykh (3° vol), Solovyov a. (commandant) , Alexsandrov (Bulgare). 9 j 20 h 9 mn. Séjour dans la station Mir déjà occupée par Titov et Manarov. Deuxième vol d’un Bulgare, le premier, Soyouz 33, n’avait pas été réussi. Alexsandrov effectue des expériences dont l'une concerne l’observation de son pays avec une caméra de fabrication nationale. L’équipage de Soyouz TM5 revient dans Soyouz TM4. Titov et Manarov poursuivent leur programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Accueil de l’équipage de Soyouz TM6.



120° -> 29 août 88. SOYOUZ TM6. Mohmand (Afghan) et Lyakhov (3° vol, commandant) : 8 j 20 h 26 mn jusqu’au 8 septembre 88, Polyakov (médecin) : 240 j 22 h 34 mn jusqu’au 27 avril 89. Séjour dans la station Mir déjà occupée par Titov et Manarov. Mohmand filme les zones à risques de son pays et les autres parties du territoire pour l’évaluation des réserves en eau, la construction de centrales et de routes. Lyakhov et Mohmand reviennent dans Soyouz TM5. Leur retour est retardé d’une journée : le moteur du Soyouz s’allume, s’arrête et redémarre. Il est coupé. Puis, il fonctionne ensuite peu de temps par deux fois. Enfin, il exécute la désatellisation correctement après l’entrée de nouvelles données dans l’ordinateur de bord. Titov, Manarov et Polyakov réalisent leur programme : télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques. Accueil de l’équipage de Soyouz TM7.



121° -> 29 septembre au 3 octobre 88. STS 26. Hilmers (2° vol), Covey (2° vol), Nelson (3° vol), Hauck (3° vol, commandant), Lounge (2° vol). 4 j 1 h. 7° vol de la navette Discovery. Mise en orbite du satellite-relais de télécommunications civiles et militaires Tdrs-c. Poursuite de l’expérience médicale Arc. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg dont l’une concerne une protéine du virus du Sida et une autre l’élastase qui dégrade le tissu pulmonaire. Expériences Ife et Ppe de séparation de cellules biologiques pour l’industrie pharmaceutique. Expériences Pvtos et Adsf pour la fabrication de matériaux.





122° -> 26 novembre 88. SOYOUZ TM7. Jean-Loup Chrétien (2° vol et 3° mission d'un Français dont la 2° sur un vaisseau soviétique) : 24 j 18 h 7 mn jusqu’au 21 décembre 88, Volkov a. (2° vol, commandant) et Krikalev : 151 j 11 h 8 mn jusqu’au 27 avril 89. Séjour dans la station Mir déjà occupée par Titov, Manarov et Polyakov. Jean-Loup réalise les nombreuses expériences médicales et technologiques de sa mission Aragatz et il effectue une sortie de 5 h 57 avec Volkov. Ils déploient difficilement la structure d'antenne française de 4 m de diamètre baptisée Era et ils installent le boîtier français d'échantillons pour connaître le viellissement des matériaux. A la fin de la sortie, de la buée recouvre la visière du casque de Jean-Loup qui lutte à l'aveuglette pour décoincer et fermer la porte du sas avant l'épuisement de l'oxygène de leur scaphandre. Il est le 1er Européen à sortir dans l’Espace après le 1er Soviétique Leonov et le 1er Américain White. Il revient dans Soyouz TM6 en compagnie de Titov et Manarov, les recordmen de vol spatial (1 an), avec trois heures de retard causé par un mauvais fonctionnement de l'ordinateur. Télédétection des ressources terrestres, astronomie, expériences biomédicales, métallurgiques et pharmaceutiques effectuées par Volkov, Krikalev et Polyakov qui retournent sur Terre dans Soyouz TM7 quatre mois plus tard. Pendant près de 27 mois, la station Mir a été habitée sans interruption.



123° -> 2 au 6 décembre 88. STS 27. Gardner, Shepherd, Gibson r. (3° vol, commandant), Mullane (2° vol), Ross (2° vol). 4 j 9 h. 3° vol de la navette Atlantis. Mise en orbite du satellite-espion Lacrosse équipé d’un grand radar.









124° -> 13 au 18 mars 89. STS 29. Bagian, Blaha, Springer, Coats (2° vol, commandant), Buchli (3° vol). 4 j 23 h 39 mn. 8° vol de la navette Discovery. Mise en orbite du satellite-relais de télécommunications civiles et militaires Tdrs-d. Poursuite des expériences pharmaceutiques Pcg. Expérience Share sur le système de climatisation de la future station orbitale. Les astronautes observent les régions malades de la Terre pour les images du film « Fragil Earth ».








125° -> 4 au 8 mai 89. STS 30. Grabe (2° vol), Walker d. (2° vol, commandant), Thagard (3° vol), Cleave (femme, 2° vol), Lee. 4 j 56 mn. 4° vol de la navette Atlantis. Largage de la sonde Magellan à destination de la planète Vénus. Les astronautes réalisent l’expérience Mle en filmant les éclairs pour mieux comprendre leur formation en vue d’améliorer la sécurité dans les vols aériens, dans le fonctionnement des derricks, dans le transport d’électricité et dans le travail des grues.

Publié dans vols

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

plombier paris 5eme 30/01/2015 00:39

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement